Livret patient Valve Aortique

A propos du coeur

Comprendre son fonctionnement
Un coeur sain bat environ 100 000 fois par jour et pompe environ 5 litres de sang toutes les minutes, soit 284 litres par heure.
Un coeur normal se compose de quatre cavités. Les deux cavités supérieures sont l’oreillette droite et l’oreillette gauche. Les deux cavités inférieures sont le ventricule droit et le ventricule gauche. Le coeur alimente le corps en sang riche en oxygène. Le sang est pompé grâce aux quatre cavités avec l’aide de quatre valves cardiaques : les valves tricuspide, pulmonaire, mitrale et aortique.

1

Fonction des valves cardiaques
Les valves cardiaques s’ouvrent lorsque le coeur bat pour laisser circuler le sang vers l’avant et se ferment rapidement entre les battements pour éviter tout reflux du sang. Toute altération de la circulation sanguine normale fait que le coeur a du mal à pomper le sang là où il doit aller.

•La valve tricuspide se situe entre l’oreillette droite (cavité supérieure) et le ventricule droit (cavité inférieure). La valve tricuspide fait passer le sang de l’oreillette droite dans le ventricule droit.
•La valve pulmonaire fait passer le sang du ventricule droit dans l’artère pulmonaire, qui se divise en deux artères de sorte que le sang du corps irrigue les deux poumons.
•La valve mitrale se situe entre l’oreillette gauche (cavité supérieure) et le ventricule gauche (cavité inférieure de pompage). La valve mitrale fait passer le sang de l’oreillette gauche dans le ventricule gauche.
•La valve aortique fait passer le sang du ventricule gauche dans l’aorte. L’ aorte est l’artère principale du corps qui part du ventricule gauche et qui irrigue le reste du corps.

2

La sténose aortique sévère

Sténose aortique sévère
La sténose aortique sévère survient lorsque la valve aortique ne s’ouvre pas correctement. Le coeur doit donc travailler davantage pour faire circuler le sang dans le corps. A long terme, le muscle cardiaque s’affaiblit. Cela affecte l’état de santé général et empêche de réaliser les activités normales de la vie quotidienne.

En l’absence de traitement, la sténose aortique sévère est une maladie grave menaçant la vie du patient, qui entraîne une défaillance cardiaque et qui augmente le risque de mort subite cardiaque.

Causes
Il est souvent impossible de prévenir la sténose aortique sévère qui est liée à l’âge, à l’accumulation de dépôt calcique dans la valve aortique, à une radiothérapie, à des médicaments, à des antécédents de rhumatisme articulaire aigu ou à un taux élevé de cholestérol.

Symptômes de la sténose aortique sévère
Les signes et les symptômes de la sténose aortique sévère sont notamment :
•Douleur ou oppression thoracique
•Sensation d’évanouissement ou perte de connaissance lors d’activités
•Vertiges
•Fatigue
•Essoufflement
•Palpitations cardiaques
•Souffle cardiaque

3

Traitement de la sténose aortique sévère

Traitement médicaux
Les médicament pour traiter la sténose aortique sévère visent à traiter les problèmes causés par la valve aortique sténosée. Par exemple, les patients avec une sténose aortique sévère peuvent prendre des médicaments pour traiter l’irrégularité des battements, du coeur ou pour prévenir la formation de caillots. Ces médicaments peuvent aider à réduire les symptômes durant un certain temps mais, sans le remplacement de la valve aortique, la sténose aortique sévère peut être fatale pour le patient.
En plus du traitement médicamenteux, il est possible de réaliser une intervention appelée valvuloplastie par ballonnet pour ouvrir la valve sténosée. Cette intervention ouvre souvent la voie à un remplacement de la valve et n’offre pas une guérison à long terme.

Remplacement chirurgical de la valve, intervention à coeur ouvert
Le remplacement chirurgical de la valve aortique par opération à coeur ouvert est un traitement efficace et salvateur pour beaucoup de personnes souffrant d’une sténose aortique sévère. Cependant, environ un tiers de ces personnes ne sont pas éligibles pour un remplacement chirurgical de la valve aortique en raison de leur âge, de leur fragilité ou d’un mauvais état général qui rendent l’intervention chirurgicale trop risquée.

Implantation d’une valve aortique percutanée
L’implantation d’une valve aortique percutanée représente une solution thérapeutique non chirurgicale pour sauver la vie des patients souffrant d’une sténose aortique sévère qui ne sont pas éligibles pour une intervention chirurgicale à coeur ouvert.

Pour l’implantation d’une valve aortique percutanée, un cathéter (petit tube creux) contenant une valve cardiaque spécialement conçue à cet effet est introduit dans une artère de la jambe, puis acheminé jusqu’au coeur. La valve est fabriquée avec un tissu naturel provenant du coeur du porc. Les feuillets qui contrôlent la circulation du sang dans la valve cardiaque sont fixés sur une structure flexible et auto-expansible qui les soutient.

4

Options de remplacement d’une valve aortique

Remplacement chirurgical de la valve par opération à coeur ouvert
Pour l’intervention à coeur ouvert du remplacement de la valve aortique, le coeur est arrêté et le patient est relié à un respirateur et à une machine coeur-poumon. Une incision de 18 cm est effectuée sur la ligne médiane du sternum puis il est écarté. Le thorax est ensuite ouvert avec des séparateurs spéciaux qui mettent à jour les poumons et le péricarde (enveloppe tissulaire dure) qui se trouve entre les poumons et qui protège le coeur.

Les patients considérés à hauts risques pour le remplacement de la valve aortique par opération à coeur ouvert sont ceux pour qui les médecins pensent que l’intervention chirurgicale peut entraîner des complications menaçant leur vie.

56

Implantation d’une valve aortique percutanée
Lors de l’implantation d’une valve aortique percutanée, une petite incision est réalisée dans l’artère fémorale (dans le pli de l’aine) et une nouvelle valve aortique est implantée à travers un cathéter. Etant donné le caractère non invasif de l’intervention, l’implantation d’une valve aortique percutanée peut présenter moins de risques de complications, réduire la durée de la convalescence et améliorer les conditions de vie.

78

 

Implantation d’une valve aortique percutanée

La procédure d’implantation d’une valve aortique percutanée est différente des procédures classiques à coeur ouvert de remplacement de valve aortique.
Le prochain paragraphe décrit le mode opératoire de la procédure d’implantation. Il s’agit d’une présentation générale. Votre situation peut être différente. Vous devez vous rapprocher de votre médecin pour discuter des détails spécifiques de l’intervention.

Durant l’intervention
Similaire à d’autres procédures cardiaques bien connues, comme l’angioplastie et l’implantation de stents, l’implantation d’une valve aortique percutanée repose sur l’insertion d’un cathéter à travers une artère de l’aine en utilisant des équipements spéciaux d’imagerie pour guider le positionnement et la mise en place de la valve aortique percutanée. Les patients bénéficient d’une légère sédation durant l’intervention qui dure environ 1 à 2 heures et ils ne ressentent aucune douleur. Etant donné que chaque patient est différent, c’et votre médecin qui déterminera si vous devez être totalement endormi(e) ou pas lors de l’intervention.

9

1.Le cardiologue interventionnel ou le chirurgien cardiaque fait une petite incision dans l’aine, puis insère un introducteur (un tube creux et long) dans l’artère fémorale et monte ensuite un guide jusqu’au coeur.
2.Grâce à un équipement spécial d’imagerie permettant de visualiser vos artères, un cathéter muni d’un ballonnet à son extrémité est inséré dans l’introducteur jusque dan le coeur (fig. 1), Vous pouvez ressentir des palpitations dans la poitrine. Ceci est dû aux battements cardiaques anormaux se produisant une fois que le cathéter est à l’intérieur du coeur.
3.Quand l’extrémité du ballonnet est dans la valve aortique, le ballonnet est gonflé afin de forcer la valve aortique rétrécie à s’ouvrir pour la préparer à l’implantation de la valve aortique percutanée.
4.La valve aortique percutanée est acheminée à travers l’introducteur jusque dans le coeur.
5.En Utilisant à nouveau l’équipement spécial d’imagerie, le médecin positionne la valve aortique percutanée, à l’endroit même où se situe la valve aortique malade. (fig. 2).
6.La nouvelle valve cardiaque implantée se met en marche immédiatement. Le médecin réalise un test pour vérifier que la valve fonctionne correctement.
7.Le cathéter est retiré, la petite incision dans l’aine est fermée et l’intervention est terminée (fig. 3).

Après l’intervention
Après l’implantation de la valve aortique percutanée, le patient est admis dans le service de soins intensifs ou de cardiologie. En général, les patients sont en mesure de se lever et de marcher dans les 24-48 heures suivant l’intervention.
Le médecin déterminera le moment adéquat pour un transfert vers une chambre normale. Le temps d’hospitalisation après l’implantation d’une valve aortique percutanée est en général de 3 à 5 jours. En outre, vous devez signaler à votre médecin toute douleur ressentie ou tout autre symptôme pouvant être lié à la nouvelle valve cardiaque.

Suivi médical
Le médecin vous donnera des instructions spécifiques pour le suivi médical et les restrictions éventuelles. Vous devrez continuer à prendre les médicaments qui vous seront prescrits et faire vérifier régulièrement le fonctionnement de la valve et du coeur. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou du personnel médical concernant les rendez-vous pour le suivi médical ainsi que pour toutes questions relatives à votre condition de porteur d’une nouvelle valve cardiaque.

Informez votre dentiste que vous avez une valve tissulaire. Lors des interventions dentaires, des bactéries peuvent être libérées dans la circulation sanguine et entraîner l’infection d’une valve tissulaire. Cela signifie qu’un traitement antibiotique doit vous être administré avant toute intervention dentaire, même un simple détartrage.

Par précaution, vous devrez informer les autres médecins que vous avez une valve cardiaque avant toute intervention médicale. Il est important de se rendre aux rendez-vous du cardiologue et de suivre ses consignes sur les soins quotidiens pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

Information importante relative à la sécurité
Evénements indésirables potentiels
Comme pour tout cathétérisme cardiaque, certaines complications peuvent se produire. Le cathétérisme cardiaque, dont l’implantation d’une valve aortique percutanée, est associé à des complications graves, dont la crise cardiaque, l’accident vasculaire cérébral et le décès.

Dans les études cliniques, un petit nombre de patients ayant reçu une valve aortique percutanée a expérimenté d’autres événements indésirables durant ou après l’intervention, notamment mais sans s’y limiter :

•Complications au niveau du site d’accès vasculaire (douleur, saignement, hématome….)
•Perturbation du système de conduction électrique normale du coeur pouvant nécessiter l’implantation d’un stimulateur cardiaque
•Régurgitation aortique (fuite de la valve aortique laissant du sang circuler en sens inverse)

Pour plus d’information, discutez avec votre médecin des risques et des bénéfices de l’implantation d’une valve aortique percutanée.

Questions fréquemment posées
•L’activité physique est-elle sans risque ?
Demandez à votre cardiologue quel niveau d’activité vous convient le mieux.

•Peut-on réaliser une radiographie sans risque pour la valve aortique percutanée ?
Les examens radiographiques ne présentent aucun risque pour la valve aortique percutanée.

•Peut-on réaliser une imagerie par résonance magnétique (IRM) sans risque pour la valve aortique percutanée ?
La valve aortique percutanée peut être soumise à une résonance magnétique sous certaines conditions. Informez votre médecin que vous êtes porteur d’une valve aortique percutanée avant un IRM.

•Comment savoir si ma valve aortique percutanée fonctionne correctement ?
Vous allez avoir régulièrement des visites de suivi chez votre cardiologue pour vérifier votre valve.